Hervé De Weck Relieur à Montargis

Toute la reliure artisanale traditionnelle.




Présentation:


g


Hervé De Weck reprend en 1982, l'atelier de reliure de Monsieur Hermal (entreprise fondée en 1930). Il réalise l'intégralité du travail de réparation et de reliure artisanale traditionnelle courante et soignée, ainsi que la reliure d'art: Démontage du livre, réparation des pages, ébarbage des pages, couture et reliure de cahiers, dorure. Il crée des étuis assortis à vos livres. Reliure soignée en peau et en toile. Hervé De Weck relie également les thèses, revues et archives. Parcours : BEP reliure, brochure, dorure et 30 ans d'expériences.






La reliure d'art et la reliure artisanale.




Création et confection de reliures.


Création et confection

L'artisan relieur Hervé de Weck à Montargis confectionne vos livres et documents. Vos encyclopédies, vos reliures de livres anciens, vos reliures d'archives, vos cahiers ou votre reliure de thèses. L'atelier réalise un travail sur mesure avec des matériaux nobles (cuir, demi-cuir, coins en cuir, pleine peaux, peaux de luxe, bois, feuille d'or...).


 

Réparation de reliures


Réparation

L'atelier de reliure Hervé de Weck à Montargis répare et restaure vos livres et reliures. Restauration de vos reliures, dorures, brochures, gaufrures, livres, étuis de livres, jaquettes.





Le cousoir


- Le cousoir
Un cousoir est un appareil en bois utilisé en reliure pour maintenir les ficelles pendant que la brocheuse ou le relieur coud les cahiers qui formeront le livre. Il est composé de deux vis sans fin, verticales, qui permettent de faire monter une barre transversale sur laquelle sont attachées des ficelles.





Le massicot

- Le massicot
Le massicot est un appareil destiné à la coupe à angle droit du papier. Développé sur la base des anciennes cisailles à levier à bras. Il doit son nom à Guillaume Massiquot (1797-1870), mécanicien français qui l'a mis au point pour couper le papier en 1840. Ces machines se retrouvent avant tout dans le secteur de l’imprimerie (préparation de feuilles à imprimer / façonnage des imprimés). Il existe aussi des massicots à plusieurs lames, rendant la découpe de certains travaux plus aisée, comme le massicot trilatéral pour les livres.



Cisaille de relieur



- La cisaille
Une cisaille est un outil proche du ciseau, mais plus grand pour couper des cartons, des feuilles de papier permettant de réaliser la reliure.





- L'ébarbage
Ebarber signifie ôter les parties excédantes et superflues du papier.
En reliure, ébarber est un geste technique qui consiste à rogner les feuilles d’un livre, c’est-à-dire, en pratique, à rafraîchir chaque cahier séparément le long de la tranche du devant et de celle de queue. L’artisan relieur laisse les marges le plus larges possible, plus elles seront larges plus le livre aura, en principe, de la valeur.


- La Gaufrure
La gaufrure est une sorte d'ornement à la main qu'on emploie beaucoup aujourd'hui sur les plats et sur le dos des volumes. Cette technique a été inventée par Courteval, au siècle dernier. Elle se fait avec des ferset et des plaques comme la dorure, mais sans y appliquer de l'or. On peut aussi gaufrer avec des roulettes représentant divers dessins en damier ou en mosaïque Entremêlée assez avec de l'or, elle produit de forts jolis effets. Enfin, elle fait partie de la dorure, et entre dans les attributions du doreur sur cuir ("dorure à froid").
 
 
Il faut une grande habitude pour apprécier la chaleur que doivent avoir les fers, et beaucoup d'exercice dans l'exécution. Si la peau est d'une couleur claire, et qu'on veuille que le dessin paraisse noir, c'est à la flamme d'une chandelle que l'on noircit très également un fer bien évidé et d'un dessin assez délicat. Une fois ceci terminé, on prépare, avec des petits pinceaux à plume, les places où il doit y avoir de l'or. On peut aussi se servir de l'encre.

Journées des métiers d'art

Plan d'accès